“Ce que je referais autrement” Invitée Mathilde le Rouzic

Share Button

Dans cette nouvelle série « Ce que je referais autrement », nous avons demandé en premier le retour d’expérience de Mathilde le Rouzic, serial entrepreneuse – précurseuse du e-commerce (Bagatelles.fr fondé en 2004) – qui n’a pas hésité à revenir sur ses victoires mais aussi sur ses erreurs. Nous le savions mais l’interview le confirme : Mathilde est dans le don et l’humilité totale, dans l’envie d’apporter aux autres des conseils pratiques pour éviter de chuter là où elle a pu le faire. Interview en toute transparence d’une brillante fille du web.

Mathilde le Rouzic (Quaelead)

Hello Mathilde, peux-tu te définir en 140 caractères ?

Je suis une entrepreneuse récidiviste avec une expérience e-commerce et une expérience e-shopping.

Tu as fondé le site Bagatelles en 2004 aux prémices du e-commerce. Comment s’est passée l’aventure ?

Je ne connaissais pas du tout le secteur, j’y suis allée sans expérience ! J’ai fait développer intégralement le site alors qu’on ne ferait pas ça aujourd’hui. J’ai conçu toute une gamme de produits moi-même, créé des paniers cadeaux, j’assemblais plusieurs produits autour d’une thématique, ce qui ne se faisait pas à l’époque. C’était de la box avant la box.

J’ai tout appris, il n’y avait pas de formation pour le e-commerce, ni pour la logistique. J’ai appris en faisant notamment sur la partie tracking marketing.

Qu’est-ce que tu changerais sur cette première expérience?

Je suis partie avec trop peu de fond : 15000€ en fonds propres. Même si à l’époque c’était facile de se lancer c’était dur de lancer le site et le stock. Du coup je n’avais plus d’argent pour la communication et j’ai mis plus de temps à me développer.

Ce que tu ne changerais absolument pas ?

Ce qui m’a beaucoup boostée dans mon expérience, c’est le blog d’entrepreneur que je tenais à côté de la boutique en ligne. D’ailleurs pour la revente de celle-ci, j’ai mis un post sur mon blog et j’ai trouvé preneur comme ça ! C’est allé très vite et je ne changerais rien.

Et pour ton nouveau projet Quaelead?

Je me suis appuyée sur ma première expérience pour la partie marketing et financière. J’ai pu utiliser tous les contacts du réseau créé via mon blog. J’ai tout de suite levé des fonds pour l’amorçage car je ne voulais pas retomber dans la première problématique. Cela m’a permis de lancer uncadeau.com et j’ai refait une levée de fonds pour dupliquer le moteur de recherche. En tout j’ai fait deux levées de fonds. Tu accélères beaucoup.

Tes erreurs ?

Là où j’ai fait des erreurs c’est sur le recrutement. Comme tu lèves vite tu embauches vite et j’ai pu faire des erreurs sur les profils embauchés. Par contre ça change tout d’avoir une équipe. Tu te sens beaucoup moins seule. Aujourd’hui j’ai une équipe force de proposition, même si c’est moi qui prends les décisions je suis vraiment dans l’échange et ça apporte beaucoup.

Quelle est la plus grosse déception qui t’as fait grandir ?

Ma leçon c’est que même si tu as un modèle « scalable » tu ne réussis pas toujours. Tu mets tout dans un tableau tu appliques un coefficient multiplicateur mais ça ne se passe pas comme tu le prévois. Cela t’oblige à chercher d’autres pistes ou à changer un peu ton modèle économique. C’est très formateur.

Tu veux ajouter quelque chose ?

Oui, ma grosse erreur du début : le fait de ne pas avoir un tableau de bord (un business plan enrichi) qui permet de piloter les KPI’s principaux : finances, trafic, présence sociale. Cela te permet de te fixer des objectifs et de suivre au quotidien. Je ne l’ai pas fait sur Bagatelles car je ne savais pas comment faire. Je le partage aujourd’hui avec mes équipes : on a tous besoin de savoir où l’on va, où les efforts portent. Je le tiens sous forme de tableau excel, j’ai appris avec mes investisseurs de l’amorçage et je l’ai peaufiné au fil du temps pour qu’il colle à mes besoins.

Des outils qui te changent la vie au quotidien?

En SEO/SEM je dirais www.semrush.com. En outil de communication interne, Slack, un genre de skype amélioré avec des alertes automatiques, a changé nos échanges. On ne communique plus que par ça, fini les mails !

La prochaine personne à interviewer ?

J’en aurais deux!

Nicolas Chaunu, Tuto
Daniel Broche Discounteo

Pour contacter Mathilde : Twitter

Share Button