L’anti-incubateur ou comment placer le conseil au coeur des startups?

Share Button

Hier, Epitech a lancé une nouvelle initiative vertueuse pour l’écosystème tech français. En ouvrant simplement ses portes toute une après-midi aux startups, l’école met à disposition gratuitement ses experts pour débloquer certains points juridiques, techniques ou liés au modèle économique. Michel Sasson, responsable de ce projet, revient sur cette première.

image

1. Qu’est-ce que l’anti-incubateur? 

L’anti-incubateur est un rendez-vous le mercredi après-midi destiné aux startups. Nous répondons à leurs questions techniques, juridiques, ergonomiques et économiques.

2. Vous ne répondez pas aux questions concernant la finance et les levées de fonds, pourquoi?

Je pense que la finance a pris une place beaucoup trop importante dans l’écosystème des startups. On est dans un métier où l’on a pas besoin de beaucoup d’argent mais des gens de grande qualité, beaucoup de travail et de temps en temps, un besoin d’expertise très pointue pour lever une question. Il y a finalement assez peu d’investissement a faire.

2. Comment le rendez-vous fonctionne-t-il?

Les startups s’inscrivent en arrivant pour un rendez-vous de 15mn pour consulter un expert en mode privé. Nous avons 15 experts qui couvrent la quasi totalité des questions tecnhiques, du droit de la prioriété intellectuelle, de l’ergonomie ou du modèle économique. Par exemple : quel choix de langage ou d’infrastructure ? Les API, Android ou iOS? etc.

Quand elle a fini, la startup peut s’inscrire à un autre rv de 15mn. Selon la disponibilité, ils peuvent faire le tour des experts de 15h à 19h. C’est simple et gratuit!

En fin de journée la Zéro Bullshit Conférence a lieu pour traiter plus en profondeur une question avec un format de 30 mn.

3. Quels sont les premiers retours ? 

Nous avons accueilli près de 20 startups hier, chacune a rencontré au moins 3 experts. Leur retour : cela sert à lever les points bloquants et à prendre du recul. 

4. L’avenir de l’anti incubateur ?

Notre but, c’est simplement de traiter des problèmes et faire réussir plus de startups dans ce pays. Dans un incubateur traditionnel, ce sont quelques startups choisies qui sont au centre du projet. Nous, nous mettons le conseil au centre et ce sont les startups qui nous croisent. On le fait déjà pour nos etudiants, on s’est dit qu’on pouvait l’elargir aux startups. C’est une façon de se trouver bienveillant avec son écosystème.

Ce que l’on aimerait à plus long terme c’est de créer un bus pour emmener l’anti-incubateur dans chacune des 12 villes où Epitech est présent. Pour rester pragmatique tout en gardant un côté ludique.

Le site : http://anti-incubateur.epitech.eu
La page FB : https://www.facebook.com/EpitechAntiIncubateur

Pour contacter Michel : anti-incubateur@epitech.eu

Share Button