Les Français, génies de la Silicon Valley

Share Button

Ce billet fait suite à un article, récemment paru dans LesEchos.fr intitulé “Chut, la France se vide”. Sans m’attarder trop longtemps sur le pessimisme à la Française qui berce cet article, j’aimerais ici répondre plus spécifiquement à un cliché qui est ancré dans beaucoup d’esprits de l’Hexagone, et que nous constatons malheureusement trop souvent chez les ingénieurs français: “Les ingénieurs de la Silicon Valley sont des rockstars, je ne fais pas le poids à côté”. Les mots exacts de l’article sont “bons informaticiens” français contre “trois génies de la Silicon Valley”.

Figurez-vous qu’après avoir vécu 5 ans dans la Silicon Valley, je peux vous affirmer que les français sont les génies. TechMeUp en est la démonstration parfaite puisque la majorité nos articles sont consacrés à des profils français, techniques et rayonnants dans la Silicon Valley.

Les ingénieurs français sont réputés comme bosseurs, avec un bon esprit critique et très qualifiés.

image

Nombreux sont les profils techniques français qui occupent des postes-clés d’entreprises américaines, petites ou grosses. Prenons deux exemples d’entreprises américaines que tout le monde connaît : Apple et LinkedIn. Jean-Marie Hullot était un des développeurs favoris de Steve Jobs et Jean-Luc Vaillant, vice-président de l’ingénierie dans l’équipe fondatrice de LinkedIn.

Récemment, j’ai recommandé une amie pour un poste de senior développeur chez LinkedIn. Elle pensait qu’elle n’aurait jamais le niveau et qu’elle “ferait ce qu’elle pourrait”. Après ses entretiens techniques, deux de mes collègues m’ont dit que c’était la meilleure candidate qu’ils aient jamais vue pour les épreuves en question. LinkedIn lui a fait une offre sur le champ.

Le système éducatif français n’est peut-être pas parfait, mais il reste efficace et surtout accessible à tous. Un bon développeur en France sera, je peux vous l’assurer, un bon, que dis-je, un génie dans la Silicon Valley.

Share Button