Les geeks, vengeurs masqués du 21e siècle

Share Button

Le drame politique qui se déroule en ce moment à Ferguson, aux État-Unis, nous le montre une fois de plus : les geeks sont les vengeurs masqués du 21e siècle.

image

Les systèmes d’information et l’Internet en général ont pris une place considérable dans notre société. Nous communiquons, payons, votons sur Internet. Tout ce qui est sur Internet est vulnérable : entreprises, partis politiques et même gouvernements.

Après que le verdict déchargeant de toute faute l’agent de police qui a tué Michael Brown ait été annoncé, de violentes émeutes ont eu lieu. Le Ku Klux Klan a menacé de tuer des manifestants en représaille. Les Anomymous ont alors demandé au KKK de modérer leurs propos, mais ceux-ci ont refusé en bloc et traité Anonymous, un groupe mondial de pirates informatiques, d’incapables.

 Anonymous s’est alors emparé des comptes Twitter du KKK, a rendu leurs sites Internet inaccessibles et partagé les informations personnelles des leaders et membres du groupe (nom, prénom, adresse, numéro de téléphone, numéro de carte bleue, numéro de sécurité sociale). Ils ont également menacé les forces de l’ordre que des actions seraient engagées en cas de bavure de leur part.

“To the KKK and police: be peaceful or you will feel the consequences,” the video stated. “To the protesters: do not be afraid. We are here for you and will protect and serve you. We are the law now.”

En France après des opérations musclées des forces de l’ordre, des hackers se sont emparés des moyens de communications en ligne de la police et de la gendarmerie de façon similaire. Ils ont alors expliqué :Nous ne pouvons pas tolérer plus longtemps que le peuple soit mis à genoux par des robots sans âmes, qui "servent et protègent” des machines, des institutions capitalistes et l’injustice. Nous protégeons le peuple. Nous ripostons !“.

image

Leurs actions, toujours en réponse à des attaques envers la démocratie, liberté de parole ou contre des “gouvernements corrompus”, sont la plupart du temps en ligne, mais leurs activités se retrouvent également “dans les rues”.

Ces cracks de l’informatique sont souvent des gens timides et introvertis qui ne sont, pour la plupart, pas enclins à faire de la politique. Via les réseaux, ceux-ci ont trouvé un moyen d’expression et d’action qui va même jusqu’à enfreindre les lois pour promouvoir leur propre loi.

Souvent, leurs victimes sont totalement dépassées par la puissance que ces génies de l’informatique possèdent. Comme dans le cas récent du KKK, ils les sous-estiment et n’ont pas conscience de ce à quoi ils se frottent. Leurs cibles sont souvent bien incapables de se défendre.

Est-ce la naissance d’un nouveau courant politique mondiale? Les geeks qui ont la connaissance des systèmes d’information vont-ils continuer d’accroître leur pouvoir politique de façon illégale ? Est-ce que l’Internet devient en somme, le champs de bataille du 21e siècle ? J’attends vos opinions sur la chose.

Le Robin des Bois du 21e siècle ne porte pas d’arc, mais la portée mondial de ses flèches en font, en tout cas, un acteur bien plus puissant que son ancêtre.

Share Button